Liban et vin

Les origines du vin au Liban.

Terre si propice à la vigne, le pays regorge de lieux dédiés à la magnificence du nectar des Dieux. Parmi eux, le temple de Bacchus, situé à Baalbek. Au nord de la plaine de la Bekaa, au cœur d’un ensemble romain, classé au Patrimoine mondial de l’Unesco, se cache ce temple parfaitement conservé, dédié au dieu du vin. La Bible « échoue » Noé sur le mont Ararat, mais d’autres textes évoquent le mont Liban, lui ayant ainsi offert une fertilité incroyable pour la vigne. Les caves de Ksara racontent, elles, une histoire plus proche de nous. Au milieu du XIXe siècle, elles ont été colonisées et exploitées par les Jésuites d’Algérie. Leur but ? Réaliser du vin pour l’hexagone en utilisant des cépages « français », le tout en profitant des caves troglodytes offertes par le lieu magistral.

Texte: David Thomas /Bzh